Registre numérique de concertation

Consultez tous les avis sur la DEM

Durant la période de concertation de la Déviation Est de Montpellier, les remarques, avis ou suggestions sur le projet sont publiés régulièrement dans cette rubrique. Les messages d'insulte ou de diffamation, les messages à caractère raciste ou incitant à la violence ou à la haine ont été exclus.

124 avis

Mis en ligne le par RABILLON Maria

Impact de l’interconnexion entre le Bvd Philippe LAMOUR et l'A709 sur la RD 65 et les zones urbaines : ne pas faire un boulevard type "périphérique Parisien".

Cette nouvelle voirie se doit d’être adaptée aux exigences environnementales prévisibles à sa mise en service. En premier lieu, tout mettre en place pour limiter le trafic routier en garantissant un niveau de nuisances sonores et environnementales inférieur à celles constatées en 2019, car « Les projections de trafic montrent une forte attractivité de la DEM avec 32 450 véhicules/jour en trafic moyen journalier ».

Pour ce faire :

• Réduire la largeur du tracé, c’est-à-dire rejeter l’option à deux fois deux voies à 90km/h avec bandes d'arrêt d'urgence pour une option à deux fois une voie limitées à 70 km/h afin de réduire aussi les effets de pollution atmosphérique. Sachant que (page 49) « les bandes d’arrêt d’urgence pourront être dimensionnées pour accueillir des transports en commun efficaces ». Or, de tels aménagements (voies réservées aux transports en commun type VRTC). nécessitent une emprise légèrement supérieure à celle d’une BAU classique. Il convient de vérifier dès l’origine de la conception du projet que les emprises soient suffisantes.

• Garantir une vitesse maximum à l’identique de la majorité des voies de contournement de la Métropole, soit 70 km/h.

• Protéger les zones urbanisées des nuisances sonores par la pose de murs anti-bruit et un revêtement routier approprié sur toute la longueur de la RD 65 à partir de l’interconnexion avec l’A709.

• Renforcer les points de passages sécurisés par des passerelles piétons-vélos côté Courtarelles, Caylus, Pompidou, Clapiers Les Closades/le Fesquet.

• Aménager des Pôles d’Échanges Multimodaux (PEM) aux croisements du contournement routier avec les principales lignes de transport en commun, afin de faciliter l’usage des transports collectifs, mais aussi des modes actifs (vélos…), ou un meilleur remplissage des véhicules (covoiturage…), notamment pour accéder au centre de Montpellier et aux principales polarités de la métropole (économiques, universitaires, hospitalières…).

• Desservir ces PEM par des axes de transports en commun protégés et par des « autoroutes à vélos » et, plus généralement, réaffecter l’espace public urbain pour répondre à tous les besoins (piétons, vélos, TC, accès des riverains...).

Mis en ligne le par CMCAS Section jardins ouvriers BERTRAND

Le 22 juin 2019 s'est tenue à Aimargues l'Assemblée Générale de la CMCAS (caisse mutuelle complémentaire d'activités sociales du personnel des industries électriques et gazières).

Les délégués élus représentants les 15000 bénéficiaires et les 7800 ouvrants droits de cet organisme ont exprimé leur attachement aux jardins ouvriers de la rue des Marels, ils ont voté à l'unanimité la motion jointe.

Mis en ligne le par Présidente Syndicat Coteaux de la Méjanelle DELBEZ

Présidente Syndicat des Coteaux de la Méjanelle
Vigneronne
Nathalie DELBEZ

Nous faisons appel à votre bon sens.
A l'heure de la protection de notre planète, à l'heure des circuits courts, à l'heure des nouveaux moyens de transport , le Département sort de son chapeau un projet vieux de 30 ans !
Il est indéniable que la Métropole a démesurément grossi, il est indéniable que les bouchons ne cessent d'empirer.
Il est humain que chacun des habitants déposant sur le registre essaie de préserver son pré-carré, celui qui met du temps pour arriver sur son lieu de travail, celui qui loue son « mazet » illicitement construit et dont celui-ci n'aura plus la même valeur...
Mais la création d'une variante 1 ou 2 ne changera en rien la problématique à l'entrée de Montpellier.

Tout le monde sait pertinemment qu'il continuera à essayer de trouver le petit chemin de campagne le plus court pour arriver à sa destination.
D'autre part, le Département est incapable de donner des éléments essentiels à la faisabilité de ce projet : pollution, faisabilité du raccordement sur l'A9… nous verrons plus tard disent-ils.
Il est édifiant de constater que le Département se contente de ressortir des tracés ancestraux sans même réfléchir à d'autres hypothèses, se limitant à recevoir un projet autre, à savoir celui de la Chambre d'Agriculture et précisant qu'ils vont s'y pencher : dans quel délai ?
Par contre la devise du Département placardée sur des centaines de panneaux publicitaires est « LA VITICULTURE, ON Y CROIT .

Je ne reviendrai pas sur l'excellente étude faite par la Chambre d'Agriculture au risque de me répéter mais allez lire les pages 5,6,7 du dossier, page 8 : perte de l’appellation, page 12 : problème de desserte de l'autre côté de la voie rapide, page 15 l'ouest de la rocade irrémédiablement voué à la construction …...
Voilà de vrais arguments, celui qui prône la déviation 1 ou 2 d'ailleurs a t'il pris conscience que les promenades qu'il fait à Grammont et qu'il poursuit à pieds, à cheval ou à vélo dans les Coteaux de la Méjanelle ne seront plus possible ; il pourra alors ne faire que 4 fois le tour du parcours de santé, s'il est en forme, et sera bloqué par une deux fois deux voies très bruyante qui l'empêchera d'accéder à la pleine nature, et ce pour peu de temps car à court terme cet espace sera urbanisé.
Avez-vous bien compris que la ville de Montpellier s'enferme elle même dans sa propre urbanisation et ne se donne pas les moyens au contraire de prolonger le peu de nature qui lui reste ?
Alors pourquoi amputer et détruire à tout jamais des hectares de vignes sur le terroir AOP de la Méjanelle ?

Je ne reviendrai pas non plus sur l'historique si bien décrit de ce terroir de galets roulés unique et exceptionnel, les Romains, le cartulaire de Maguelone, le Vin de Montpellier au Moyen Age… la Chambre d'Agriculture l'a également très bien expliqué.
A quoi donc servirait il d'avoir une Appellation Grès de Montpellier si les derniers hectares encore sur Montpellier disparaissaient ?

Je tiens également à signaler qu'une très grande majorité des viticulteurs sur la Méjanelle sont en Agriculture Biologique (AB), soucieux de la préservation de leur environnement… qu'en sera t il avec une Rocade ?

Ne pensez-vous pas que ce terroir a suffisamment été impacté durant ces dernières décennies : autoroute, doublement de l'autoroute , LGV… ?

Les viticulteurs des Coteaux de la Méjanelle que je représente sont CONTRE ce projet de DEM 1 ou 2.
Toutefois, si la folie politique et les échéances électorales devaient l'emporter… le Syndicat opterait pour la variante 0, je le rappelle sur laquelle le Département devait se pencher techniquement et dont nous attendons toujours l'étude !

Même si ce projet n'est pas et nous le savons tous LA solution, TOUTES les terres impactées par la variante 0 sont la propriété de la Métropole dont les habitants, je vous le rappelle, sont tout de même les principaux utilisateurs des voies de circulation !
Pas d'expropriation et économie donc des deniers des contribuables… certainement un bon argument de campagne électorale !

Mis en ligne le par Meunier

Je suis contre ce projet de déviation, donc contre toutes les variantes proposées. La campagne alentour doit être préservée ainsi que les nombreuses familles qui habitent sur ces terres. Les Montpelliérains et les habitants d'autres villages tiennent à ce poumon vert, pour se divertir, faire du sport, se marier et plus encore. Annuler le projet !

Mis en ligne le par Willis Fanny

Ce projet est absolument obsolète. La ville et son agglomération se sont développés depuis, et ces tracés ont encore moins de raison d'être. De plus, à l'heure où les citoyens, et les élus, prennent conscience de l'écologie, ce serait une aberration de réaliser l'un de ces tracés, qui détruirait un des derniers poumons verts aux portes de Montpellier.

Mis en ligne le par OSCINE

Je note que la première concertation de 2012 sur ce projet n’a pas abouti et je déplore que le dossier soumis à la présente concertation n’en exprime pas les motifs ; l’utilité du projet avait-t-elle ainsi été mise en doute ?
Pour autant le présent dossier, qui semble « ressortir du placard », ne démontre absolument pas l’utilité du projet : en guise de diagnostic préalable, les citoyens doivent en effet se contenter de son chapitre lapidaire 2.1.1 « Fonctionnement de la zone d’études » (page 19) consistant en un simple « état des lieux » alors qu’il aurait fallu y exposer la problématique actuelle en terme de trafic routier automobile ; aucun comptage actualisé qui aurait pu justifier les besoins à satisfaire ne semble avoir été effectué dans la zone d’étude.
En admettant, ce que le dossier ne démontre pas, la nécessité de fluidifier la liaison de la DEM avec l’A709, il aurait d’abord fallu étudier deux « demi-fuseaux » variantes, de surcroît de moindre coût, vers les échangeurs existants, qui au demeurant ne sont distants entre eux que de 7 kms :
- L’un vers l’échangeur « Montpellier Est »
- L’autre vers l’échangeur au droit de la ZAE de Baillargues
En utilisant le plus possible les infrastructures existantes après réaménagement voire élargissement de manière à épargner les vignobles environnants réputés de grande qualité.

Enfin, le nouvel échangeur proposé, non seulement renchérit considérablement le coût du projet mais encore est beaucoup trop près de l’échangeur de Montpellier Est, ce qui augmentera sans nul doute les conflits de flux, et d’autant l’insécurité routière de ce secteur de l’A709.

Mis en ligne le par Martin

Monsieur les décideurs,
J'apprends par hasard que le" poumon vert" de Grammont va être dégradé par la Variante 0. Je le côtoie régulièrement en vélo lors de balades calmes et revigorantes. Espace proche de chez moi, qui me permet d'apprécier ma retraite en faisant du sport.
Savez vous que c'est grâce à ces " poumons verts" que vous, et nous, respirons sainement ?
Oui, bien sûr. Alors, pourquoi les tuer ?
Ces endroits sont un vivier naturel pour les oiseaux,les insectes qui régulent la terre et notre environnement.
Avez vous des enfants ? Si oui, voyez quel héritage vous leur réservez :
POLLUTION, BÉTON,GRISAILLE, BRUIT INCESSANT, ODEUR D'ESSENCE et... CANCER à la clef.
Alors responsables et courageux, choisissez le respect de la vie...

Mis en ligne le par DDUEL

Riverain depuis des années, j'ai toujours entendu parler de ce projet mais je suis effaré que depuis autant d'années, il n'est pas bougé d'un pouce!
Quand on lit certains commentaires, on se demande bien pourquoi les gens viennent vivre ici !
Ce sont les agriculteurs qui font notre cadre de vie et c'est pour cela que nos villas sont si jolies au milieu de cette campagne. Si vous êtes venus habiter ici c'est que c'est la campagne en ville et si les agriculteurs, la campagne ou les vignes vous dérangent allez habiter dans une cité de Montpellier et arrêtez de nous polluer !
Comme en 1996, en 2007, nous ne laisserons pas faire cette route ici.
Conseil départemental de l'Hérault, nous voulons vous laisser mourir en paix après votre lente agonie car en 2020 vous allez disparaitre et vos compétences transférées à la métropole comme il y a quelques années est arrivé la même chose à la DDE.
Nous accédons à votre dernière volonté, nous vous laisserons mourir dignement...

Mis en ligne le par GUIGARD

Tout d’abord je tiens à féliciter les études qui ont été menées, ce sont de belles études d’ingénieurs réalisées avec des moyens modernes, une belle présentation, qui pourrait recevoir en tant que projet de fin d’études de l’ENTPE une excellente note mais je trouve là justement une œuvre bien trop académique ne tenant pas assez compte des facteurs humains et environnementaux.

Bien entendu je comprends que la fermeture de la boucle entourant Montpellier à une vitesse de 70 km/h soit nécessaire, cela fait si longtemps qu’elle est attendue et en plus la population de l’EST de l’Hérault ne cesse de croître.
La D65 existe maintenant entre Celleneuve et Clapiers en 2 fois 2 voies, puis de Clapiers jusqu’à Vendargues en 2 fois 1 voie.
La D65E1 qui permet de rejoindre cette D65 et qui doit être prolongée dans ce projet est également à 2 fois 1 voie sauf dans la partie la plus récente qui relie la D613 au boulevard Philippe Lamour.
Dans l’étude présentée et objet de cette consultation qui coûtera, tous financements confondus (Région, département, Métropole) environ 70 M€. N’y a-t-il pas moyen de faire moins onéreux ?

Je ne prétends pas que ce qui suit est parfait, mais j’ai souhaité proposer un projet qui :

• Permet de conserver les VIGNOBLES de la Méjanelle,
• Ne touche pas aux reliefs et évite des mouvements énormes de terre,
• Essaye de perturber le moins possible les HABITANTS,
• Demande la mise en place de murs anti-bruit et d’arbres absorbeurs de pollution,
• Crée des mouvements dans un seul sens, sur deux chemins existants et simplement améliorés, afin de permettre non pas 2 voies mais une seule voie.
• Implante une piste cyclable précise.
• Ne touche que très peu aux 2 ronds-points existants.

En allant du Nord au Sud :
1) Au niveau de la D613, vous annonciez lors de la réunion qui s’est tenue à Saint-Aunès que vous vouliez joindre le pôle de Sablassou, cela sera bien si des transports en commun nouveaux seront mis en place d’ici-là car les places de stationnement à cette station de tram sont complètes. Est-ce que le flux principal des véhicules ne sera pas d’aller vers la D65E1 en direction de Jacou, Teyran, Clapiers et autres villages dans ce cas pas besoin de transformer comme vous le faites ce carrefour, un passage central supérieur simplement de 2x1 voie doit être suffisant, en plus les terre-pleins existants au sud et au nord permettent de réaliser une pente de rampe suffisante, les voies latérales servant à rentrer sur ce rond-point pour aller vers l’EST au Crès et vers l’OUEST vers les quartiers EST de Castelnau-le-Lez.

2) De même pour arriver sur la partie au nord du rond-point du boulevard P. Lamour, un autre passage supérieur de 2x1 voie doit également être suffisant en partie centrale, ce rond-point existant pouvant être rejoint grâce à un élargissement de longueur restreinte.
Ce passage supérieur pourrait être en forme d’Y avec 2 cheminements distincts..

3) Les chemins existants pourraient être utilisés en les conservant, les élargissant suffisamment pour les mettre à des normes permettant du trafic mais en sens unique à une vitesse de 70 km/h. En effet cette vitesse que l’on retrouve plus loin permettrait une meilleure fluidité mais également moins de pollution atmosphérique et sonore.
Dans cette optique des merlons plantés d’arbres et de végétaux devraient les longer.
Tout ceci avec le minimum de mouvements de terrains à niveler ou à combler.
L’objectif étant de conserver les reliefs existants.
Permettre des entrées-sorties des chemins d’accès aux habitations avec élargissement, mur anti-bruit et arbres absorbeurs de pollution.
Avec des mouvements de véhicules SUD-NORD et NORD-SUD distincts entre le rond-point P. Lamour et le terrain vague dans le domaine de Grammont.
Cela en créant une rotation dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. Ceci permet de n’impacter que les bordures des exploitations adjacentes.

4) Cet immense terrain vague, prévu pour créer l’extension du cimetière, pourrait être traversé en aménageant un passage inférieur pour relier les 2 espaces créés conservés en tant que futurs cimetières. La future route pourrait commencer en tant que rampe afin de passer au dessus des arbres et de la route interne au domaine de Grammont puis au dessus de 2 terrains de foot. Le bord de cette rampe devrait être végétalisé et bordé d’arbres.
Il faut envisager qu’un nouveau stade pour le MHSC va être construit dans les années à venir et que donc une partie des terrains d’entrainement pourront voir leur utilisation modifiée.

5) Passage au dessus de la D24.
Changement de vitesse à partir de ce pont avec passage 70 à 50 du Nord au Sud (bleu) et de 50 à 70 dans le sens Sud – Nord (rouge).
Mais afin de permettre à la très nombreuse population de MAUGUIO, des Garrigues ainsi que d’autres villages de l’agglomération du Pays de l’Or de pouvoir utiliser ce nouvel axe un échangeur permettant d’y accéder doit impérativement être envisagé.
La D24 doit être élargie à cet endroit afin de permettre une voie de rentrée sur celle-ci en passant sous le pont.
Un aménagement du croisement allant vers le cimetière doit être réalisé.

6) La rue de La Plauchude ne sera accessible que par l’OUEST.

7) L’échangeur Montpellier-Est (29) a des axes de circulation qui se croisent au niveau du pont sous la D66. Il y a, à cet endroit là, 3 voies directes A709 et 2 voies derrière un muret de protection.
Puis de l’ex km 97.480, de repasser de 4 à 5 voies lors de la pénétrante de la D66 sur l’A709, puis à nouveau à 4 voies.
Dès l’ex km 97.530 il pourrait être enlevé les barrières métalliques, et créer un nouveau muret afin de maintenir la circulation vers la barrière de Péage sur les 2 voies de gauche (1 et 2). Et permettre aux véhicules qui arrivent de Montpellier de se mettre sur la voie 3.
La voie 4 devenant la pénétrante de la D66 vers Lyon limitée à 50 km/h et également la voie dédiée à la sortie vers la DEM, la vitesse repassant à 70 après la pénétration de la DEM, puis une voie d’accélération pour atteindre les 90 km/h avant la suppression du muret au niveau du Point SOS.

8) Pour les véhicules arrivant de l’EST, au niveau du km 9.200, un élargissement de l’A709 permettant de passer à 4 voies sur une plus grande longueur et ainsi implanter le muret séparant les flux vers le sud des 2 flux vers les sorties DEM et Montpellier-EST 29.
Circulation à 50 km/h dans cette bretelle de sortie.
Au km 10.150, prévoir une entrée sur l’A709 pour les véhicules du flux des véhicules arrivant de la DEM et mélangés avec ceux qui souhaitent aller vers Montpellier-EST.

Merci de m’avoir lu, ci-joint les plans relatifs aux divers points traités ci-dessus.

Alain GUIGARD

Mis en ligne le par Anonyme

Arrêtez de vous disputer entre riverains car c'est ce que cherche le département !
Vous parlez pour ne rien dire, cette route ne se fera pas ici...
Alors ne discutez pas des mûrs anti bruits ou des préférences des tracés car le raccordement est impossible sur l' A709 d'après ASF ce jusqu'à ce ne sera pas un périphérique urbain.
Encore de l'argent foutu en l'air!
Merci le département de l'Hérault

Mis en ligne le par Anonyme

Le département développe un projet qui est impossible à raccorder à l'A709, encore de l'argent public jeté par la fenêtre, Bravo...!

Mis en ligne le par élue GRES

Une nouvelle fois les communes limitrophes de Montpellier sont impactées par de nouvelles infrastructures.
Après le doublement de l’A9, la ligne LGV, voici qu’un dossier de plus de 20 ans sort des tiroirs : la DEM (Déviation Est de Montpellier).
Ce projet vient une fois de plus détruire des terres agricoles exploitées et mettre en péril les propriétaires terriens.
S’il fut une époque où les terres agricoles de Mauguio étaient les Jardins de Montpellier, ce n’est plus le cas aujourd’hui avec la destruction de ces dernières et le mitage dû à tous ces projets.
L’environnement si agréable il y a peu nous agresse violemment maintenant. Nos habitations ont perdu de leur valeur avec ces nuisances qui ne cessent de s’empiler. Notre santé aussi est en danger avec les nuisances tant au niveau du bruit qu'elles génèrent qu'au niveau de la pollution qu'elles engendrent. Un autre problème consécutif à l’implantation de ces infrastructures concerne les risques d’inondations qui seront inévitables.

Ces 2 tracés proposés sont inacceptables.
Dans l’enquête publique du SCOT du Pays de l’Or il y avait 5 tracés. Que sont devenus les 3 autres ?
Ca suffit ce saccage et j’espère que le bon sens pour une fois prendra le dessus.

Mis en ligne le par Association de défense des riverains de la future rocade EST DEM REANT Alain

La période de "concertation" s'achève, ce terme reflète t'il sérieusement la réalité ?
Le seul élément qui manifeste de la compassion pour les riverains est la variante ouest qui les enserre jusqu'à l'étouffement, et qui semble faire l'objet de toutes les attentions, qui à terme en éliminant ces "nuisibles" attachés à leur bien, mais qui représentent les derniers remparts face à une urbanisation et à un bétonnage mortifère, fera le bonheur des promoteurs immobiliers qui ne feront qu'une bouchée des terres agricoles.
C'est donc l'intérêt général qui doit être pris en compte pour préserver au mieux les uns et les autres, et pour cela la variante EST s'impose.

Mis en ligne le par Anonyme

Bonjour,
Est-il prévu à terme de mettre une voie allant au sud du raccordement de l'A709 permettant d'aller en direction de Mauguio ou Boirargues ?

Mis en ligne le par Lebon

Je pense que la déviation Est qui donne sur le boulevard Phillippe Lamour n'est pas utile : un noeud autoroutier ne servirait à rien à cet endroit là, sachant que la bretelle d'accès de l'autoroute A709 - sortie Odysseum est très proche de Castelnau-le-Lez (à 15mn en voiture du centre de Castelnau). Par contre, afin de diminuer le trafic dans Castelnau-le-Lez, il serait intéressant d'avoir une entrée sur l'autoroute du côté de Saint-Aunès (Avenue de Melgueil par exemple). L'intérêt serait double : d'une part cela diminuerait le trafic déjà très chargé de la N113 entre Vendargues et Castelnau-le-Lez, d'autre part cela aurait un impact bien moindre au niveau de l'écologie.

Mis en ligne le par Anonyme

Du point de vue humain, la variante 2 (Est) est la seule à retenir.